Hello Ello : Le petit réseau social qui fait du bruit

Trist_Ello

Ce mauvais jeu de mots, plus d’une personne le fait depuis quelques jours. En effet, il semble qu’il soit impossible de résister à la tentation d’en faire notre premier statut lors de notre arrivée sur Ello, le tout nouveau réseau social qui se positionne comme un anti-Facebook.

Pourquoi un anti-Facebook? Non, Ello n’a pas l’ambition de détrôner le roi des médias sociaux (bonne chance à celui qui s’essaiera). Toutefois, les concepteurs de ce réseau en ont fait un espace de conversation et de partage d’idées sans publicité. Pour toujours. Voici d’ailleurs leur manifeste, que j’ai traduit pour l’occasion.

 Votre réseau social est possédé par les publicitaires.

Chaque publication que vous partagez, chaque nouvel ami et chaque lien que vous suivez est traqué, enregistré et converti en données. Les publicitaires achètent vos données pour qu’ils puissent vous montrer plus de publicité. Vous êtes un produit qui est acheté et vendu.

Nous croyons qu’il existe une meilleure voie. Nous croyons en l’audace. Nous croyons en la beauté, la simplicité et la transparence. Nous croyons que les gens qui créent les choses et ceux qui les utilisent devraient être partenaires.

Nous croyons qu’un réseau social peut être un outil pour devenir autonome. Pas un outil pour tromper, contraindre et manipuler – mais un lieu de connexions, de création et de célébration de la vie.

Vous n’êtes pas un produit.

Et Ello respecte bien sont manifeste. L’espace est épuré, simple et libre de toute perturbation. La structure en noir, gris et blanc est minimaliste, mais rend hommage aux images qui occupent tout l’espace de votre écran. Je me souviens avoir dit à mon superviseur : « J’ai l’impression qu’il y a quelque chose d’artistique dans ce réseau social ». Le soir même, j’apprenais que Ello avait effectivement été conçu par des artistes.

Ello, la communauté rurale!

L’atmosphère est spéciale sur Ello. Tout le monde se parle, s’entraide, se dit « Hello » (…désolé). Il n’existe pas de notion de partage de publication ou de « J’aime », « +1 » ou quoique ce soit qui pourrait y ressembler. Ce qui veut dire que nous devons obligatoirement nous prononcer, faire l’effort d’écrire un commentaire élaboré lorsque nous aimons une publication. Cela change énormément la dynamique!

J’aime comparer Facebook au centre-ville d’une grande ville et Ello à une petite communauté rurale. Le centre-ville est dynamique, actif, rempli de gens inconnus, rapide et nous y sommes bombardés d’informations et de publicités. Au sein de la communauté rurale, tout le monde se connaît, tout le monde se parle, la vie y est plus simple, plus relaxante et la beauté environnante nous enveloppe.  C’est d’ailleurs pourquoi j’ai le sentiment que Ello réussira. Il ne remplacera pas Facebook, mais il offrira une alternative lorsque nous serons essoufflés par l’imposant Facebook et voudrons faire une pose sans publicité ou information.

Ello Screenshot1

Comment ça marche, en quelques mots?

Ello est un mélange de Twitter, Facebook et Tumblr. Après avoir complété notre profil et ajouté une photo de nous, ainsi qu’une immense photographie de couverture, nous pouvons suivre qui bon nous semble grâce à un nom précédé du symbole @ (ex: @t_audet). Ce qui est génial est que nous avons le choix de les placer dans une section « Friends » ou « Noise ». Ensuite, il ne reste plus qu’à écouter et discuter.

Ello Screenshot2

Par contre, Ello n’est pas encore au point. ll souffre de quelques problèmes informatiques : La navigation est encore boiteuse et contre-intuitive, certaines publications disparaissent (ou n’apparaissent pas), etc. Mais ses concepteurs, aussi actifs sur le réseau social, nous tiennent bien au courant de l’état des travaux. De plus, ils affichent clairement dans la section « Feature List » les prochaines améliorations (dont une application iOS et Androïd). Oui, tout est bel et bien transparent sur Ello.

Intéressés? Ce réseau est présentement sur invitation seulement afin de freiner le nombre de création de profils. Les concepteurs s’assurent ainsi que les serveurs survivront! (Il semblerait que le site reçoive 45 000 demandes d’invitation par heure.) Il n’existe donc que deux façons de se joindre à la fête – visiter le site et faire une demande d’invitation ou se mettre en quête d’un ami qui aurait encore des invitations en banque.

Si vous y êtes déjà, venez me dire bonjour!

Que pensez-vous de Ello? N’hésitez pas à me faire part de vos impressions!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s